Place des arts
à pied


Séminaire sur le Quartier des Spectacles (hiver 2015)

01/05/2015

pda_geometries_021

Un midi du mois de mars, la ligne que trace sur le pavé l’ombre diagonale de la façade ouest de la Maison Symphonique trahit sa non-linéarité. Plus cloison que membrane, le mur arrête le regard qui cherche dans ces meurtrières horizontales objet à réflexion. Les traits rectilignes des interstices du pavé bordent la surface de la Place-des-Arts; c’est le quadrillé sur lequel chaque ligne se mesure. À ses limites intérieures s’érige, vertical, le béton des monuments institutionnels. Sa délimitation extérieure transige avec autant de passages et d’esplanades qu’englobe le Quartier des Spectacles. Le vent que laisse passer l’espace vacant porte l’imagination aux jeux isométriques. Comme si tout ici était amovible, interchangeable, inversable, non-essentiel. Collage d’accidents plus qu’œuvre d’ensemble, l’architecture de la Place-des-Arts se pose davantage comme un assemblage géométrique où les formes se juxtaposent sans dialoguer.


Mots-clés

Architecture Design Géométrie Place-des-Arts Quartier des spectacles urbanisme