L'équipe

Simon Harel (directeur)

Simon Harel est professeur titulaire au Département de littératures et de langues du monde de l’Université de Montréal. Il dirige le Laboratoire sur les récits du soi mobile (LRSM), lieu de convergence médiatique et culturel où les chercheurs et partenaires travaillent avec des outils de captation audiovisuels pour cerner les réalités et les enjeux de l’espace. Il est codirecteur du Centre de recherche des études littéraires et culturelles sur la planétarité (Université de Montréal) et coresponsable du Catalyseur d’imaginaires urbain (CIU), une cité de recherche-création composée de  conteneurs, à la suite de la tenue d’un concours d’architecture. À l’orée du développement du Campus MIL de l’Université de Montréal, cette infrastructure de recherche-création a pour fonction de rassembler les prises de paroles citoyennes (performances publiques, récits de vie) par le biais d’une approche multimédiatique. Il s’agit de donner à voir la mobilité du sujet urbain et l’utilisation qu’il fait du patrimoine physique et symbolique de la ville. Depuis quelques années, Harel propose des essais-fictions qui font place à la subjectivité du chercheur, dans une réflexion mettant en cause les lieux communs de l’identité. Auteur d’une quarantaine d’essais, fiction et volumes collectifs, Simon Harel publie cet automne Foutue charte. Journal de mauvaise humeur (Varia), Place à la littérature des Premières Nations (Mémoire d’encrier) ainsi que Été 1965. Fictions du hobo  (Nota bene) à l’hiver 2017.

Mathieu Li-Goyette (coordonateur général)

Doctorant en littérature comparée à l’Université de Montréal, Mathieu Li-Goyette est rédacteur en chef de la revue Panorama-cinéma. Il s’intéresse aux cinématographies est-asiatiques, aux relations entre Histoire et cinéma, à l’intermédialité ainsi qu’aux approches théoriques de l’art séquentiel. Il a dirigé L’humanisme d’après-guerre japonais (2010) et Nikkatsu : 100 ans de rébellion (2012). Autrefois pigiste, il a été responsable du blogue Télévision chez MSN.ca, rédacteur de contenu pour Espresso Communication et ses articles ont été publiés dans les revues 24 images, Hors Champ, Liberté, Pop-en-stock et Sentinelle. Il a aussi été vice-président de l’Association québécoise des critiques de cinéma et programmateur invité de la Semaine de la critique de Berlin en 2018. À l’UdeM, il est chargé de cours au Centre d’études de l’Asie de l’Est et coordonateur du Laboratoire sur les récits du soi mobile, dont il fait partie depuis son inauguration en 2014.

Louis-Thomas Leguerrier (coordonateur scientifique)

Louis-Thomas Leguerrier détient un doctorat en littérature comparée obtenu en 2019 à l’Université de Montréal. Son essai tiré de sa thèse, Entre Athènes et Jérusalem : Ulysse au XXe siècle, est paru aux Éditions Hashtag en 2019.

Olivier Thibodeau (coordonateur technique)

Olivier Thibodeau est étudiant à la maîtrise en études cinématographiques à l’Université de Montréal et chargé de production pour le Laboratoire sur les récits du soi mobile. Ses travaux de recherche ont trait à la représentation identitaire schizoïde et le(s) devenir(s) de l’homo quebecensis dans le cinéma de Robert Morin. Olivier est également rédacteur pour la revue Panorama-cinéma, en plus d’avoir publié des textes critiques dans les revues Ciné-bulles et Liberté.