Rosie Lanoue Deslandes

Rosie Lanoue Deslandes a migré à Montréal à la suite d’une formation en études littéraires et culturelles et en arts visuels à l’Université de Sherbrooke. Achevé au printemps 2017, son mémoire de maîtrise en littérature comparée à l’Université de Montréal a pour titre : « On n’entend que ce qu’on écoute : l’expérience sonore et musicale chez Henri Michaux, entre écriture et improvisation ». En hommage à ce Michaux et créée à l’écoute des sons des Rêves errants, l’encre Rêves meidosems (2017) est son œuvre la plus récente. Entre la littérature, la musique et les arts visuels, elle trouve, suspend, cherchera encore son « équilibre impondérable ».

 

Dans le cadre des activités du LRSM, elle a notamment coréalisé l’émission La contre-culture en panorama, a été coresponsable de la Résidence d’artistes mobile (RAM) 2016 au Catalyseur d’imaginaires urbains, a oeuvré au sein de l’équipe du Catalyseur 2017 et a assuré la mise en ligne de l’ensemble des contenus du LRSM.